jeudi, mai 6, 2021
Accueil Plonger dans l’intéressante cuisine kenyane qui surprend délicieusement et attire
Array

Plonger dans l’intéressante cuisine kenyane qui surprend délicieusement et attire

La gastronomie kenyane tire sa richesse de sa pauvreté. À une époque de sa vie, ce pays souffrait en matière d’alimentation. Les foyers ont dû apprendre à composer avec les produits assez maigres qu’ils avaient à leur disposition. Il est intéressant de découvrir cette cuisine, reflet de l’amour des Kenyans pour la vie.

Les plats préparés à base de viande que les Kenyans ont sublimés

Pour les fêtes ou même sans occasion spéciale, les Kenyans se lancent dans la cuisson du nyama choma. Il s’agit simplement de viande grillée. Dans ce pays, c’est surtout celle de bœuf qui est utilisée. Il est possible de consommer du poulet ou d’autres volailles, et même du poisson. Certains restaurants hauts de gamme proposeront de la viande d’antilope ou du zèbre aux touristes curieux et aventuriers. Parfois, ce peuple transforme ces bêtes en brochettes. On les appelle alors des Mishkaki. Cette recette fait rarement intervenir d’autres animaux que le bœuf. Sur la broche se trouvent, entre autres, des morceaux de carottes, de tomates et d’oignons. Le plus reste la délicieuse et mystérieuse sauce sucrée qui vient relever le goût grillé de la viande et des légumes. Dans le Nyama na irio, le steak se présente avec de la purée de pommes de terre et du maïs sucré.

Les mets qui utilisent des haricots, du maïs ou les deux

Le premier plat incontournable à connaître reste l’Ugali. Il s’agit d’un des aliments de base des Kenyans. Pour obtenir cette pâte, la farine de maïs se cuit jusqu’à devenir épaisse. Ensuite, le cuisinier le découpe et le sert avec de la salade ou le nyama choma. On le déguste également avec du

Sukuma Wiki. Cette appellation renvoie à des épinards assortis de tomates, de poivron et d’un bouillon de viande. Ce plat revigore efficacement après un Safari au kenya ou un circuit dans le pays. Dans l’irio et le Githeri, le maïs ne se détourne pas en farine. La céréale telle qu’elle s’accompagne de légumes, de purée de pomme de terre, de pois et de haricots dans le premier. Dans le second, les haricots restent ses amis. Les deux sont simplement cuits dans l’eau.

Les plats cuisinés avec des fruits, principalement de la banane

Toutes les ressources du pays s’utilisent dans ce pays. La banane plantain devient un plat quand elle se nomme Matoke. Le fruit se cuit et se presse en purée. Les cuisiniers y ajoutent du beurre pour en faciliter le ramollissement. Parfois, la banane se détourne en ragoût en accompagnement d’un bon poulet ou de pommes de terre. Ce plat constitue une fin douce et délicieuse après une randonnée. Cette agence permet d’en savoir plus concernant les circuits à faire dans le pays. Dans le mukimo aussi il y a de la banane. Mais en outre, on y trouve de la patate douce, des haricots et du maïs. Ces deux plats se distinguent par leur extrême délicatesse et leur manière douce de couler dans le palais. Le lait de coco accompagne souvent quelques plats kenyans. Il permet de donner de l’onctuosité et de relever le goût de certains ingrédients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS